Cindy Pastor Dolezon, Psychothérapeute Istres, entressen

Psychothérapie de couple

Tout n’est pas toujours rose quand on est deux… Chaque couple se dispute de temps en temps. Les tensions grimpent et les voix s’élèvent, mais ce n’est pas nécessairement signe que vous ne devriez plus être ensemble. Cependant, si vos disputes ne sont jamais résolus et si vous n’arrivez plsu a discuter honnêtement, vous avez atteint un moment décisif :

  • Devriez-vous continuer à vivre ensemble avec tous les problèmes ?
  • Devriez-vous vous dire adieu ?
  • Devriez-vous demander de l’aide afin d’améliorer votre relation de couple ?
Bien que des couples choisissent la dernière option et prennent un rendez-vous pour une thérapie de couple, bien que cette thérapie ne soit pas disponible qu’en dernier recours !

le couple

La thérapie de couple, même avant quand tout va bien ! La thérapie de couple est un excellent moyen d’approfondir votre relation. Même si tout va bien entre vous ou si vos problèmes sont bénins, une thérapie de couple peut vous aider à tisser des liens, à vous rapprocher et ainsi à améliorer vitre vie de couple. La psychothérapie de couple fonctionne très bien lorsque les partenaires consultent dès que leurs problèmes commencent à apparaître. Plus vous attendez, plus vos problèmes deviendront sérieux. Il va sans dire que vos chances de réussite sont meilleures si vous agissez rapidement. Si vous êtes déjà sur le point de vous séparer, une thérapie de couple peut vous aider à résoudre certains problèmes. Si la séparation est inévitable, une thérapeute de couple peut accompagner le couple ou l’un ou l’autre des partenaires au travers du processus de séparation, que ce soit une « séparation à l’essai » ou une décision finale. Ainsi, la séparation pourra se faire de façon aussi respectueuse et attentionnée que possible. La méthodologie utilisée durant la thérapie de couple Lors de votre première séance, nous parlerons de vos problèmes. Nous pourrons, entre autres, améliorer votre communication et nous mettre d’accord sur une nouvelle façon de vous traiter l’un l’autre. Le but d’une thérapie de couple n’est pas de vous offrir une solution préparée d’avance, mais plutôt de mettre fin au cycle destructif et de régler certains problèmes pour que votre relation de couple devienne à nouveau agréable et réjouissante. Chaque partenaire devra y mettre du sien et vouloir améliorer la situation. En discutant ensemble, nous pourrons explorer votre relation unique, parler de ce qui compte vraiment pour vous et ainsi découvrir une solution qui pourrait fonctionner pour les deux partenaires. Lors d’une psychothérapie de couple, il n’est pas inhabituel de découvrir que les causes d’une certaine dispute sont profondes et liées à un tout autre problème. Par exemple, la perte d’un être cher, une dépression ou un traumatisme pourrait affecter un partenaire et cette solution non résolue pourrait être responsable de certains problèmes de couple. Si c’est le cas, je vous aiderai également à résoudre ces problèmes, si vous le désirez. Rien ne vaut un partage libre et serein qui permet à chacun de vraiment rencontrer l’autre dans tout ce qu’il a de plus précieux, de plus intime, de plus aimant. Il faut pouvoir rencontrer l’autre dans toute sa dimension présente et passée. Le rencontrer et lui permettre de nous rencontrer. Maturité et confiance en soi des partenaires Une des sources de déséquilibre dans la relation de couple, est un manque de confiance en soi et la conscience insuffisante de sa propre valeur des partenaires. Ces personnes s’attendent que leur partenaire leur donne cette confiance manquante en eux et comblent leur vide intérieur. Cela se passe souvent lors de la première période de la relation. La nécessité de l’autre leur fait perdre leur capacité de voir le partenaire non seulement avec ses qualités, mais aussi avec ses défauts, ses différences et ses attentes d’une manière réaliste, et les fait ainsi construire la relation sur un leurre, l’image du partenaire idéal. Ceci explique la fréquence de déceptions dans ces couples.

Dépendance

Ces personnes recherchent leur deuxième moitié, se sentent incomplètes sans elle, aspirent à une fusion totale et sont prêts à sacrifier leurs intérêts, leur personnalité pour l'autre, ce qui les amène à ne plus pouvoir vivre sans l'autre, mais à ne plus s'épanouir non plus. Avec le temps la relation peut se transformer en rendant un partenaire douloureusement dépendant de l’autre. La relation a du mal à évoluer harmonieusement. Le changement de comportement d’un partenaire, les différences auparavant occultées entre les partenaires devenues désormais flagrantes enclenchent un sentiment d'anxiété. Plusieurs scénarios d’évolution de la relation sont possibles. Certains vivent ensemble par peur de solitude, mais sont-ils heureux? Par peur de se retrouver seuls, ne pas pouvoir vivre sans l’autre quel qu’il soit, ils finissent par accepter l'irrespect, l'humiliation, la trahison, tout en perdant davantage chaque jour le reste de leur confiance en eux. Partir et recommencer la vie dès le point zéro sans savoir ce qui les attend leur parait plus difficile que de rester dans la relation destructrice connue. Rester de nouveau seul signifierait se retrouver face à soi-même et à la nécessité de construire soi-même sa propre valeur et sa confiance en soi. Pour d'autres le couple devient le terrain de règlement de comptes, de bataille verbale ou physique. La recherche de défauts chez l'autre, les accusations et reproches mutuelles, la communication conflictuelle plus ou moins permanente, un jeu de projections, tout ce qu'il est plus ou moins estompé dans les rapports sociaux à l'extérieur par souci de politesse et d'image de soi, se trouve d'autant plus exhibé dans la relation conjugale quand les portes de la maison sont fermées. Les enfants sont souvent les premières victimes de la mésentente des parents.

Equilibre

Impact du nouvel équilibre homme-femme

Le couple a beaucoup changé durant le dernier demi-siècle. Le patriarcat a cédé ses positions sous pression de la femme émancipée. Le rôle de l’homme et son comportement ont aussi changé. Le machisme garde encore ses derniers bastions dans quelques recoins de notre société sous protection d'une culture ou religion patriarcales. Dans la majore partie de la société la répartition des rôles dans le couple s’est modifiée. Les divorces sont désormais fréquents. L'entrée de la femme dans la vie active lui a conféré une grande indépendance et davantage de confiance en elle, la femme a obtenu le droit de décider de sa liberté et de ses missions au foyer, de la naissance d'enfants, et acquis une voix importante dans des prises de décisions familiales. La quête de l'égalité homme-femme a été souvent accompagnée de dévalorisation de l'homme et de son déchargement des responsabilités masculines traditionnelles. Ce processus a eu comme résultat le déplacement du curseur sur l'échelle de féminité- masculinité vers un nouveau pseudo-équilibre asexué. Là où la femme gagne en pouvoir et en masculinité, l'homme acquiert davantage de traits féminisés. Ceci n'est pas un mal en soi. Encore Jung considérait que chacun de nous a une partie féminine Anima et une partie masculine Animus dont l'entente intérieure influencerait l'équilibre de l'être humain. Or, c'est justement la proportion de l'un par rapport à l'autre, et le degré de l'acceptation consciente et inconsciente qui s'avèrent importants. Ainsi, des traits typiquement masculins peuvent être utiles pour une femme dans sa carrière professionnelle, ainsi que des traits typiquement féminins pour un homme dans l'éducation des enfants. Leur bon dosage peut apporter plus d'équilibre dans le couple. Néanmoins, leur excès se trouve souvent néfaste pour le couple, et par conséquent pour les enfants. Ainsi, la femme phallique est castratrice pour un homme. Le couple composé d'une femme qui tient les reines et de l'homme soumis peut tenir tant que l'homme accepte cette position, mais à quel prix? Aussi bien que le couple de l'homme dominateur et de la femme soumise, il est souvent autodestructeur, aussi bien qu'il est néfaste pour les enfants. Témoins des rapports parentaux avec toutes les conséquences que cela comporte, les enfants intègrent involontairement ce modèle qu'ils risquent de reconstituer ensuite dans leur vie adulte

Modèle parental

Influence du modèle parental

Souvent les gens essaient de construire leur couple sur le modèle ou anti-modèle du couple parental. Dans le cas de reconstruction du modèle parental on tente de reproduire le comportement du parent de même sexe vis-à-vis de son partenaire, et d'avoir le même type de rapports que ceux existant entre les parents. Si le couple parental n'était pas très équilibré, ce manque d'équilibre peut être reproduit dans la génération suivante, à moins que la personne en prenne conscience et décide de faire un travail thérapeutique pour s'en détacher et fonctionner différemment. Dans le cas de construction du couple sur l'anti-modèle parental, on risque d’aller dans un autre extrême qui manque aussi bien d'équilibre que le modèle initial. Pour s'en sortir une prise de conscience et un travail thérapeutique sont nécessaires. Quelles sont des alternatives? Comment vivre heureux dans le couple? Le travail sur soi en parallèle avec le travail sur la relation dans le couple est nécessaire. Savoir abandonner les anciens schémas de pensée et de comportement qui ne fonctionnent pas, dépasser ses complexes, acquérir une confiance en soi et une meilleure compréhension et tolérance vis-à-vis de l'autre, accepter de changer, déterminer ses objectifs et souhaits dans le cadre d'une relation de couple et les moyens que chacun est prêt à mettre en place pour voir son couple s'épanouir. En voilà juste quelques directions de travail thérapeutique en matière de thérapie de couple. La motivation et la capacité de se remettre en question et d'accepter des consensus sont indispensables. Un couple équilibré est composé de deux être entiers, deux personnes matures et indépendantes qui ont su développer leur personnalité, rester soi-même avec l'autre tout en respectant ses différences. Deux personnes qui s'aiment sans étouffer l'un l'autre, s'acceptent telles qu'elles sans essayer de changer l'autre. C'est un couple où règnent l'amour, la complicité, le respect, la confiance, une bonne communication, des valeurs et intérêts communs.